Communication adaptée

Textes en facile à lire et à comprendre, pictogrammes, images, supports vidéo… Apprenons à privilégier des modes de communication dite « adaptée », pour faciliter l'accès à l'information des personnes accompagnées au sein de nos services et établissements.

L'Adapei 69 encourage la communication adaptée au sein de ses publications et des supports édités par ses services et établissements, en particulier avec l'usage du Facile à lire et à comprendre.

Certains articles de ce site internet, selon leur intérêt pour les personnes en situation de handicap, sont retranscrits en Facile à lire et à comprendre.

Les principes du Facile à lire et à comprendre

Ce format est surtout utilisé par les personnes avec un handicap mental mais également par des personnes âgées ou les personnes maîtrisant peu une langue. Les phrases sont courtes, faites de mots simples, sans complexité syntaxique ni mise en page spéciale rendant la compréhension d'un texte difficile.

Inclusion Europe a mis en place ces règles, en partenariat avec l'Unapei et l'association Nous Aussi.

Quelques exemples :

  • Police sans empattements, type ARIAL ou TAHOMA, en taille 14 :
Exemple de police FALC

 

 
 
  • Pas d'italique, d'ombres ou de contours.
  • Pas de majuscules pour l'ensemble d'un mot.
  • Peu de couleurs (que ce soit pour le fond ou la police).
  • Texte non justifié.
  • Pas de note de bas de page.
  • Expliquer les mots compliqués. Ex : La discrimination c'est rejeter quelqu'un qui est différent. C'est interdit.
  • 1 phrase = 1 ligne.
  • Les pronoms renvoient à des personnes. Parler directement à la personne. Ex : J'ai le droit d'être accompagné et aidé. Je dois être respecté tel que je suis.
  • Les phrases sont positives et actives. Ex : Mes informations sont gardées secrètes par les professionnels > Les professionnels gardent le secret sur les informations qui me concernent.
  • Tester le texte avec des personnes en situation de handicap.